Quels sports pratiquer pendant la grossesse ?

par Pauline

Il y a vraiment une divergence de points de vue assez prononcée entre les femmes opposées aux sports pendant la grossesse et les femmes obsédées par le sport lorsqu’elles sont enceintes.

En réalité le sport n’est pas dangereux pour la santé de la femme enceinte ou celle du bébé s’il est pratiqué correctement. Au contraire, le sport est même bénéfique.

J’ai d’ailleurs eu une longue discussion avec un ami spécialisé dans le traitement des hémorroïdes, il m’expliquait comment réduire les crises hémorroïdaires pendant la grossesse.

D’ailleurs, si vous voulez connaître le meilleur traitement d’hémorroïdes clique ici.

Même pour une femme qui ne pratique pas de sport, la grossesse est le moment idéal pour débuter !

Pourquoi pratiquer une activité physique pendant la grossesse ?

Ce sont 9 mois éprouvants pour le corps mis à rude épreuve. Nous prenons du poids, s’en suivent les hémorroïdes, les vergetures, des soucis de dentition à cause des hormones…

Mais tout ceci peut être limité, notamment en limitant la prise de poids.

En réalité, lors de la grossesse, seulement 10-12 kg en moyenne sont normaux et justifiés. Le reste c’est du grignotage abusif.

Faire du sport pendant que vous êtes enceinte va diminuer la tension artérielle, améliorer la circulation sanguine, lutter contre la prise de poids, les insomnies, la constipation, les maux de dos…

En plus de cela ça va aussi libérer des endorphines (hormone du bonheur) qui vont donc réduire l’anxiété ; mais elles sont également ressenties par le bébé !

Le sport prépare le corps à l’accouchement sur le plan musculaire et sur le plan respiratoire.

Et enfin, ceci aide à la perte de poids après l’accouchement puisque le corps dispose d’une certaine mémoire.

Vous remarquerez qu’on dit souvent que les hémorroïdes sont une fatalité pendant la grossesse, mais rappelons que la grossesse n’est pas une pathologie, et les hémorroïdes non plus. D’ailleurs les crises hémorroïdaires sont une conséquence de l’hygiène de vie des individus.

La tension artérielle, la mauvaise circulation sanguine, le surpoids, la constipation étant des facteurs déclencheurs et aggravant des crises hémorroïdaires, nous comprenons pourquoi faire du sport diminue grandement le risque d’être embêtée par ceci lors de la grossesse.

En revanche, si vous avez des hémorroïdes pendant que vous êtes enceinte, ne prenez pas n’importe quel traitement.

Voici des traitements anti hémorroïdes pour la grossesse. C’est un article de mon ami spécialisé dans le traitement des hémorroïdes.

Quels sports sont préconisés pendant la grossesse ?

Globalement, les sports à privilégier vont être des activités douces, liées à la détente et à la relaxation (au contrôle de soi). Les sports qui travaillent le souffle sont également très bons pour préparer à l’accouchement.

Il est également important de manger et boire correctement autour de ces activités sportives. Et bien sûr de toujours rester à l’écoute de son corps (capacité accrue chez la femme enceinte).

Voici quelques exemples de sports :

La marche

C’est excellent pour la grossesse. Ceci va vous aérer l’esprit mais surtout activé la circulation sanguine tout en douceur. Surtout la circulation du sang dans les jambes, ce qui va réduire l’effet de jambe lourde dû à la prise de poids.

Attention, nous parlons de marche, n’allez pas faire de randonnée.

La natation / L’aquagym

Ces sports vont augmenter votre capacité cardiaque, préserver votre dos et vos articulations mises à rudes épreuve en cas de prise de poids un peu plus rapide que la moyenne. La natation va d’ailleurs grandement limiter cette prise de poids.

Le yoga prénatale

Comme son nom l’indique, il vous prépare à l’accouchement. Le principe est simple : allier détente du corps et de l’esprit pour diminuer le stress et améliorer le souffle.

Le vélo

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le vélo est autorisé et même bénéfique puisqu’il va muscler le périnée.

L’idéal est de le pratiquer pendant que votre ventre n’est pas encore trop gros (jusqu’à 5 mois) et à faible vitesse pour ne pas risquer de chuter. Pour éliminer totalement ce risque vous pouvez pratiquer le vélo elliptique.

Le stretching

Il s’agit d’une technique d’étirement qui travaille l’élasticité des muscles et la mobilité des articulations.

Pratiques à proscrire

Dans les pratiques nous entendons une liste de sports et de discipline, mais également un comportement.

Il ne faut pas faire d’exercices traumatisants ou à risque de chutes, et il faut chercher une activité physique courte, régulière, relaxante. Nous ne sommes pas là pour rechercher l’effort maximum !

Il existe des contres-indications à la pratique sportive pendant la grossesse pour les femmes ayant :

  • une maladie du coeur ou des poumons
  • une hypertension artérielle non contrôlée
  • des antécédents de fausses couches spontanées
  • une anémie sévère

Cette liste est non exhaustive, je vous invite simplement à consulter votre médecin pour valider avec lui que vous pouvez effectuer des activités sportives pendant votre grossesse.

De même, si vous ressentez des symptômes étranges comme des saignements vaginaux, une douleur abdominale, une douleur du bassin, des maux de tête sévères, des vertiges, une vision sombre et floue, des contractions de plus de 30 minutes, des faiblesses musculaires… Arrêtez immédiatement votre activité et rendez-vous chez votre médecin.

Les sports à éviter : (nous vous déconseillons vivement la pratique de ces sports même si vous avez un excellent niveau)

Les sports de contact

Aïkido, full contact, boxe française, judo, boxe anglaise … Tous les sports de contacts, qu’ils soient plus ou moins violents, constituent un risque non négligeable, même en faisant attention.

Les sports collectifs

Les sports collectifs constituent également un risque, le handball, le football, le volley… Ce sont des sports où le contact peut être présent, et dans la plupart des sports nous ajoutons en plus la présence d’une balle.

Les activités en altitudes

Toute activité se trouvant à plus de 1600 mètres d’altitude est déconseillée.

Les activités traumatisantes pour le corps ou à risque de chute

Typiquement le ski, l’équitation, l’escalade, la moto… Encore une fois même si vous avez un très bon niveau le risque est présent.

Les activités qui font sautiller

Nous pouvons donner l’exemple de la corde à sauter, la course à pied, le tennis, le trampoline… Ces sports exercent une trop grosse pression sur le périnée.

Le port de charges lourdes

Inutile de rappeler que les femmes enceintes ne doivent pas porter de charges lourdes (on en profite assez 😉 )

Donc oubliez la musculation. Même au poids du corps, c’est trop intense pour le corps. Ne vous inquiétez, pas avec la natation, la marche, le yoga… Vous resterez bien en forme et musclée.

Related Articles

Leave a Comment