Le plan pour partir en retraite dans 5 ans

par Pauline

Le titre peut être un peu aguicheur je l’avoue, mais restez bien jusqu’à la fin de l’article, les 5 à 10 minutes de lecture qui vont suivre peuvent changer votre vision des finances et de la vie.

Beaucoup d’entre nous pensons à la retraite. Soit pour partir en retraite plus tôt, car la vie ce n’est pas de travailler jusqu’à un certain âge et ne pas pouvoir en profiter pour défaut de santé….

Certains y pensent car la retraite étant trop maigre, il faut un complément.

D’autres ont tout simplement peur de ne pas avoir de retraite face au contexte actuel.

Voyons tout ça ensemble

Le principe des intérêts composés

Selon Albert Einstein, célèbre mathématicien, les intérêts composés sont la plus grande puissance de l’univers.

Warren Buffet déclare également lui-même “Ma richesse vient essentiellement de la combinaison de trois choses : vivre en Amérique, la chance, et les intérêts composés”

Je ne sais pas si vous cherchez à être la plus grosse fortune mondiale ou à exploiter la plus grande force de l’univers. Mais ce principe vous permettra au moins de partir en retraite anticipée de manière confortable.

Le principe est assez simple : les intérêts que vous générez vont générer eux-mêmes de nouveaux intérêts.

Vous placez 100 000 € avec une rentabilité de 10 %. Au bout d’un an vous possédez donc 110 000 € (soit 10 000 € d’intérêts).

Vous ne les retirez pas, ils restent placés. Un an plus tard vous avez donc 121 000 € (donc 11 000 € d’intérêts alors que vous n’avez pas réinvesti d’argent).

Ceci est pour vous illustrer l’exemple, nous n’allons pas détailler ceci sur 20 ans, 1000 € de plus à l’année ça peut ne pas paraître très puissant, mais dites vous bien que même si c’est long à se mettre en place au début, il y a une année charnière (sur du moyen – long terme) où le déclic s’enclenche et où les intérêts composés sont exponentiels ; d’où l’intérêt de ne plus attendre et de le mettre en place dès aujourd’hui.

Encore sceptique ? Voici 2 illustrations de la puissance de ce principe :

  • A sa mort, Benjamin Franklin a légué 1000 $ à Boston et 1000 $ à Philadelphie en émettant une condition : les investir et ne pas y toucher pendant 100 ans. A l’issue des 100 ans les villes pourraient retirer une somme mais en laisser placer pour que la magie des intérêts composés courre toujours (et les laisser travailler de nouveau pendant 100 ans)

Après 100 ans Philadelphie a voulu marquer le coup et remercie cet homme ; la somme de 50 000 $ a donc été retirée pour construire l’institut Franklin.

Nous parlons de 50 000 $ alors que le solde initial était de 1000 $. Mais ça va bien plus loin, 100 ans plus tard (donc 200 ans après le premier dépôt de 1000 $) le capital de Boston s’élève à 2 millions de dollars. Pour le montant du dépôt initial on peut dire que c’est pas mal.

A contrario si on avait déposé chaque année 1000 $ sans intérêts, pendant 200 ans le solde ne serait que de 200 000 $ (sans avoir construit l’institut)

  • Deuxième exemple : Celui d’une citoyenne lambda, ex-secrétaire, Grace Goner. Celle-ci décède à l’âge de 100 ans, laissant une fortune de 7 millions de dollars. Ce capital pour une femme avec une vie aussi modeste à interpellé tout le monde et une enquête a été ouverte.

Cette enquête révèle que Grace a simplement placé 180 $ en 1935 sur 3 pauvres actions Abbott Laboratories, et en 2010 ceux-ci se sont transformés en 7 millions de dollars grâce aux intérêts composés.

Convaincu ? On passe à la suite ?

Construire le plan pour partir à la retraite dans 5 ans

Maintenant que vous avez compris la puissance des intérêts composés, voyons comment l’appliquer dans votre vie de façon concrète.

J’ai pris l’exemple de 5 ans, mais c’est un délai relativement court qui nécessitera une prise de risque plus importante.

Il existe 2 façons de préparer votre départ anticipé :

  • Soit vous savez dans combien de temps vous voulez partir à la retraite et vous adaptez vos investissements en fonction de vos besoins une fois à la retraite et du capital dont vous disposez à investir.

Par exemple : Si vous voulez partir à la retraite dans 5 ans, que vous ne disposez que de 20 000 € aujourd’hui, et que vous voulez une rente de 3000 € par mois pour votre retraite ; il va falloir que vous alliez chercher de très grosses rentabilités impliquant une prise de risque plus importante.

En revanche, si vous possédez 200 000 €, que vous avez besoin de 1300 € par mois pour vivre à la retraite et que votre départ est prévu dans 20 ans, il vous suffit de placer votre capital sur un support plus sécurisé, un peu moins rentable.

  • La deuxième façon de calculer est de choisir votre support d’investissement dès le départ, avec un rendement que vous connaissez déjà, de choisir le montant que vous allez investir, et de calculer dans combien de temps vous partirez à la retraite. J’aime un peu moins cette méthode dans le sens où vous laissez des éléments extérieurs décider pour vous.

Dans tous les cas vous aurez besoin de déterminer dans un premier temps quel capital est nécessaire pour vivre sans soucis une fois à la retraite.

Pour ce calcul vous pouvez soit garder un gros capital une fois retraité et vivre des rentes que ça génère (exemple : j’ai un capital de 1 000 000 d’euros avec des intérêts à 10 %, je gagne donc 100 000 € par an).

Ou vous pouvez choisir de tout revendre et de vivre avec ce capital directement.

A titre personnel je préfère la première solution.

Quelques exemples :

Un capital à 2 % d’intérêt double en 36 ans.

Un capital à 5 % d’intérêt double en 14 ans.

Un capital à 10 % d’intérêt double en 7 ans.

Sur quels supports investir ?

Je ne suis pas conseillé en investissement ce n’est que mon avis d’investisseur chevronné, possédant moi-même 5 biens immobiliers pour un montant 900 000 € et près de 300 000 € placés sur différents supports.

Vous pouvez investir dans l’immobilier qui est une valeur relativement sûre mais qui demande un certain capital de départ.

Les intérêts composés sont souvent associés à la bourse, mais il existe bien d’autres façons de placer des liquidités.

Les paris sportifs peuvent être un très bon placement à condition de ne pas jouer comme un parieur amateur mais de bien suivre une méthode long terme qui permet justement de réaliser de plus petits mais de les cumulés sur le long terme et d’atteindre des rendements de 20 % (ce qui te permet de doubler son capital tous les 5 ans.). J’investis moi-même une partie de mon capital dans les paris, d’ailleurs si ça vous intéresse je vous dévoile une de mes stratégies ; ma meilleure méthode méthode pour gagner aux paris sportifs en cliquant ici.

Vous pouvez aussi investir dans les forêts pour un rendement minime (3 % environ), il y a aussi les vaches laitières pour environ 5 %, l’or ; les investissements ne manquent pas. Il faut simplement savoir le rendement que vous souhaitez obtenir.

Je pense que vous savez tout pour prendre une retraite dans les années à venir. Vous pouvez l’appliquer ou oublier cet article et retourner dans votre routine.

En attendant, si vous faites partie des investisseurs malins qui passent à l’action, n’oubliez pas de cliquer ici pour obtenir mes conseils sur les paris sportifs et viser 20 % de rendement.

Related Articles

Leave a Comment